L’acquisition de la continence est une étape clé pour le développement de l’autonomie de l’enfant et de sa dignité.  Comme pour la marche ou le langage, c’est un processus naturel et graduel qui se déroule selon les rythmes de l’enfant.

La bonne nouvelle est qu’on peut faciliter ce processus qui pourra s’avérer beaucoup plus rapide qu’on ne le croit ! Parce que l’enfant traverse une période sensible pour la propreté entre 12 et 18 mois, il réalise qu’il a besoin de se changer et c’est donc le bon moment pour s’entrainer à aller au pot.

Comment encourager ce processus ?

Préparer

  1. Commencer à changer votre enfant dans la salle de bain pour qu’il fasse le lien.
  2. Lui expliquer ce que l’on fait lorsqu’on le change
  3. Installer un pot près de nos toilettes pour l’encourager à nous imiter, et ceci dès le début.
  4. Se préparer à devoir nettoyer

Aménager la salle de bain

  1. Placer un seau pour les affaires mouillées
  2. Placer un panier avec des affaires propres
  3. Mettre à disposition un marche pied pour permettre l’accès au lavabos
  4. Placer une serviette accrochée à la hauteur de l’enfant
  5. Poser un petit savon (ou couper le grand pour faire un petite barre)

Faciliter le processus

  1. Proposer des habits faciles à enlever (simple fermeture élastique par exemple)
  2. L’enfant doit nous voir faire pour pouvoir nous imiter : on décompose nos mouvements
  3. On peut investir dans des culottes d’apprentissage absorbantes qui comme les couches lavables vont permettre à l’enfant de sentir plus rapidement le besoin d’être au sec
  4. Une fois que le processus a commencé il faut limiter (arrêter) l’usage des couches la journée
  5. Rester calme et rassurant lors des accidents permet d’éviter de ralentir le processus.
  6. Impliquer l’enfant pour nettoyer afin de lui permettre de prendre conscience des conséquences et de l’aider dans son processus

A la différence des couches jetables qui absorbent beaucoup via les multiples produits chimiques, les couches lavables permettent en plus à l’enfant de sentir ce qu’il y a dans sa couche et donc mieux réaliser ce qu’il se passe 

One Comment

  • […] Pour le change il faut pouvoir s’organiser de façon à ce que tout soit à portée de main et que l’on puisse connecter avec le bébé en le regardant et lui expliquant nos gestes. Pour le parent, si la table à langer n’en a pas, une étagère murale complémentaire pourra accueillir tout le nécéssaire dédié à l’hygiène. Le tout est d’avoir le nécéssaire à proximité pour toujours avoir un oeil lorsque l’on s’occupe du change. Petit à petit l’enfant va mieux comprendre les sensations en les associant à une routine ce qui facilitera son apprentissage de la propreté  […]

Leave a Reply